Communiqué de la FFFT - Assemblée Générale élective

21 Oct 2020 Général
La Fédération Française de Football de Table a fait le choix, depuis le début, d’essayer d’organiser son assemblée générale en présentiel à Bourges à la date du 24 octobre 2020.
Après la déclaration du président de la république du 14 octobre puis celle du premier ministre du 15 octobre, il a naturellement été décidé d’annuler l’open national d’Issy les Moulineaux et le comité directeur a fait le choix de s’aligner sur celui déjà fait par la plupart des fédérations sportives et de légèrement décaler son AG comme de l’organiser en visioconférence.
Cette décision était nécessaire car nous ne pouvons nous exclure des directives nationales en terme d’urgence sanitaire, il en va de notre responsabilité. Il s’agit de la nécessité de ne pas participer à la propagation du virus par des déplacements entre des régions très affectées et d’autres qui ne le sont pas. Il s’agit de permettre à chacun de participer et de ne pas se voir empêcher en dernière minute car atteint soi-même ou cas contact, ou tout simplement de se voir interdire l’accès aux lieux en raisons de mesures préfectorales de dernières minutes.
Certains ont pu s’inquiéter de la légalité de ce type de décision.
Notre règlement intérieur et son article 18 le permet, tout comme l’ordonnance du 23 mars 2020, signée par la président de la république, qui autorisent et encouragent la tenue des assemblées générales et des votes à distance, notamment lorsque les statuts ne le permettent pas.
De nombreuses fédérations sportives ont récemment fait ce choix, avec des conséquences diverses. Certaines ont choisi de décaler les élections du comité directeur d’un an (AG du 18 octobre 2020 pour l’ufolep) et d’autres de maintenir les élections en votant à distance (le 3 octobre 2020 pour le Rugby). Les jeux olympiques d’été étant décalés en 2021 nos statuts nous disent donc de décaler nos élections en 2021.
Le comité directeur a fait le choix de conserver nos élections. Cela nous a paru important pour préparer la sortie de crise sanitaire dans les meilleures conditions, afin de permettre au prochain comité directeur de se mettre au travail et de mettre derrière lui les questions disciplinaires traitées par les juridictions compétentes. Le tout en permettant au plus grand nombre de s’exprimer et exprimer ses choix en toute sérénité et sécurité. 
Les modalités d’organisation du scrutin comme de l’assemblée générale vous parviendront d’ici quelques jours, le temps pour nous d’obtenir les devis adaptés et de faire voter le processus par notre comité directeur, qui se réunira aussi souvent que nécessaire pour cela.